Gunki Iron Tournament 2016 – Team Savage Gear Addict

14479670_10210661437590084_7750321048141327313_n

Tandis que l’édition 2016 du Gunki Iron Tournament a pris fin, retour sur cette expérience hors du commun…

Nous sommes vendredi matin et en partance pour Rotterdam… l’excitation est à sont comble et, quelque peu stressé, les blagues pourries fusent dans la camionnette pour décompresser.
Nous arrivons vers 12h00 à Rotterdam et prenons possessions des permis pour commencer le pré-fishing.

Fort de l’expérience de l’édition 2015, nous décidons quelques spots à visiter. Arrivés sur le premier spot, le poisson ne se fait pas attendre. Tom décroche un premier aspe au bord de l’épuisette. Les chasses de surface continuent et nous nous alignons sur le leurre de surface que Tom avait mis. Florent lance et un aspe d’une cinquantaine de centimètre est mis au sec. Nous décidons d’en rester là pour garder le place au chaud pour le lendemain.

14449066_10210661438510107_6794109096781572696_n

Nous arrivons sur le deuxième poste et directement quelques sandres non-maillés se font prendre et également deux ou trois perches.
La confiance est à sont comble et nous décidons de parcourir une partie du parcours que nous ne connaissions pas encore. Nous ne pêchons que très peu et nous ne faisons qu’analyser et répertorier les spots intéressants.
La nuit tombe et nous continuons à visiter les spots choisis pour la nuit. Très vite, de belles perches sont mises au sec. Le choix des postes semble payer et nous décidons donc d’en rester là pour ce jour. 14469495_10210661438710112_4226015274754581675_n

Samedi, c’est le jour-J !
Il est 7h30, nous avons passé une nuit en demi-teinte. Difficile de trouver le sommeil la veille d’une telle compétition!
Nous sommes confiant et après possession des badges et de la feuilles de capture, c’est l’heure du lancement des 24h de pêche ! 14479578_10210661437790089_8351408373930695249_n

Il est 11h00, toutes les équipes se mettent à courir pour obtenir l’endroit qu’ils ont choisi.
Malheureusement nous arrivons seconds sur le spot voulu et sommes contraints de changer d’endroit car le règlement permet à une équipe de bloquer un spot sur 20 mètres ce qui rendait la place impêchable.

Les 2 premières heures semblent interminables et aucun poisson ne montre le bout de sa nageoire.
Les esprits s’échauffent et le sentiment de passer à côté s’installe. Florent, le capitaine, calme les troupes. Nous avons 24 heures de pêche, rien est joué !

Nous décidons de changer complètement d’endroit et, en passant à côté du spot que nous avions choisi la veille, nous voyons un équipage quitter celui-ci. Il s’agit des vainqueurs de l’an dernier.

Nous sautons sur l’occasion et malgré les remarques quelques peu moqueuses des adversaires concernant l’état du poste sensé être « vide », nous décidons de nous y poser.
La persévérance paye car après 15 minutes de pêche, Tom décroche un premier sandre qui semblait maillé. Peu après, Florent sort un sandre de 52cm sur une real eel loose body. Le temps de mesurer le poisson et de le répertorier dans l’application, la confiance reprend sa place et notre pêche s’en ressent.

14484628_10210661439510132_3437112822860349679_n
Adrien sonne l’alarme: Fiiish ! Il s’agit d’un aspe qui se situe juste sous la maille. Le prey 91 avait fait son job et nous nous alignons sur ce leurre pour lancer au milieu des chasses qui se font en surface.
Une, deux, trois tapes. Les aspes sont déchaînés mais rien y fait, des spécimens de 80cm viennent taper les leurres sans jamais s’y pendre. A tour de rôles, nous essayons plusieurs type de leurres pouvant cibler ces poissons. Aucun résultat , ils envoient valser nos leurres pendant près d’une heure, puis plus rien.
Nous revenons sur le sandre pendant une trentaine de minutes et à notre désespoir,Tom décrochera encore 2 sandres. La tension du matin ne semblait pas l’avoir quitté…
Il est 16h, nous avons 1 sandre au compteur et nous sommes situé dans le top 10. Les premiers sont à 3 poissons et les deuxièmes à quelques centimètres de nous.

Arrivés sur le second poste choisi, Adrien sort une perche de 30cm. Nous revoilà dans la course!
Les poissons s’enchaînent mais ne font malheureusement pas la maille.
Nous décidons de changer d’endroit mais plus aucun poisson ne sera sorti….

14462858_10210661440110147_6356889752910377920_n

De retour au quartier général pour la pause, 5 minutes avant la fin des 12 premières heures, Tom sort une perche de 28cm qui sera validée sur le gong!
Petite pause d’une heure pour préparer la nuit qui s’annonce difficile et découvrir l’équipe avec laquelle nous serons appariés jusque 5h30.

14390722_10210661440230150_1445307156850277952_n

 

Minuit, top départ pour les 12 heures suivantes!

Nous décidons de rester sur le denier poste pour faire quelques perches. Une dizaine de poissons sera sorti mais il se situent tous à 1 ou 2 centimètres de la maille. Tom sort malgré tout une nouvelle perche de 30cm qui fait du bien au compteur!

14446017_10210661440470156_5568852923681820466_n
Avec l’accord de la deuxième équipe nous changeons de spot pour un poste à sandres.
Après quelques dizaines de minutes, Florent rate une grosse tape qui semble être de bonne augure. Adrien, quant à lui, vient de piquer un énorme sandre sur son montage dropshot. Celui-ci le balade quelques secondes l’excitation augmente au vu de la black savage qui est pliée en 2!
Prêt à descendre l’épuisette, c’est le dégoût total…. le sandre c’est décroché !
Il est 4h30 du matin et les réflexes ne sont pas au top en raison de la fatigue et de la température extérieure.

14484604_10210661438190099_7386052148942118431_n

5h30, les équipes se séparent et nous décidons de retourner au poste à perches. Nouveau coup dur, Tom décroche une perche estimée à 40 cm.

Le soleil se lève et réchauffe nos corps engourdis par la fatigue et le froid. La motivation revient mais malheureusement, la fin des 24h se soldera par quelques poissons non-maillés.

Voici la fin du récit de notre épopée dont le bilan est plutôt positif.
Une analyse et un choix des spots plutôt réussi, un timing avec les marées concluent.
Seul le goût amer des nombreux ratés nous reste en bouche et la 44e place finale semble bien médiocre au vu des possibilités de top 10 que nous avions à portée de canne…
Une chose est sur, c’est que nous serons présent pour les éditions à venir et la prochaine sera la bonne !

Je tiens à remercier Timo et Fire Fishing pour le matos fournis et également la team Savage Gear pour le soutien et les encouragements !

Big up à Christophe pour ses conseils!

La team Savage Gear Addict !

Vidéo réalisée par Kanalgratis.se concernant l’Iron Tournament 2016

Publicités

2 réflexions sur “Gunki Iron Tournament 2016 – Team Savage Gear Addict

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s